Posts Tagged ‘cuisine française’

Gâteau marbré Alsa

Jeudi, juillet 21st, 2011

Très bientôt sur Mondizen, vous pourrez vous régaler avec ce délicieux gâteau marbré facile à préparer… et vraiment très bon, léger !

Un sachet de préparation pour la pâte nature, un autre sachet pour la pâte au chocolat, ajoutez de la crème fraîche, des oeufs et le tour est joué !

Et, nous l’avons testé pour vous !

La preuve en images

A la sortie du four

Peu de temps après !

Curieux, il en manque un gros morceau !

On vous tient au courant dès sa mise en ligne et nous nous ferons un plaisir de vous l’envoyer.

Moelleux au chocolat

Jeudi, juillet 14th, 2011

Une chouette recette pour une belle gourmandise à déguster tranquillement en ce 14 juillet.

Au départ, j’ai voulu tester un fondant au chocolat comme ceux qu’on passe notre temps à envoyer de partout. Mais quelques minutes de trop dans le four l’ont transformé en un excellent moelleux (vue la quantité de beurre qu’il y a dedans, c’est vrai qu’il aurait fallu faire fort pour le dessécher complètement).

Facile à réaliser, il vous suffit d’ajouter au sachet de préparation pour fondant au chocolat : 4 oeufs et 125g de beurre.

Facile et vite fait, impeccable pour un jour férié bien tranquille.

Et si là où vous êtes vous n’avez pas droit à un feu d’artifice, Mondizen vous en a fait un petit sur son site.

Allez sur n’importe quelle page du site, patientez quelques secondes. C’est rien que pour vous ! Mais attention, ça ne dure que 24 heures, juste le temps du 14 juillet !

Sirop Teisseire, détournement sympathique !

Samedi, juillet 2nd, 2011

Un précédent billet vous présentait les sirops Teisseire, et bien voici une petite recette tout à fait sympathique, facile… et qui se laisse bien manger : yaourts parfumés au fruit de la passion.

Ingrédients pour 6 yaourts

1 litre de lait entier

1 sachet de « Mon yaourt maison » Alsa

1 cuil à café de sucre

6 cuil à soupe de sirop Teisseire fruit de la passion

Réalisation

Dans un saladier, versez le lait, la cuillère de sucre, le contenu du sachet Mon yaourt maison. Remuez bien.

Ajoutez l’équivalent d’une très généreuse cuillère à soupe de sirop de fruit de la passion Teisseire par yaourt (vous voyez le style de la « générosité », quand ça dégouline de tous les côtés). Mélangez bien.

Versez le lait dans les pots et patientez… Mais le résultat en vaut  largement la peine !

Bon appétit !

Tarte banane chocolat Carambar

Mercredi, juin 29th, 2011

Et puisque Carambar a été mis à l’honneur sur notre mur Facebook, je ressors une recette essayée il y a peu… avec le très célèbre Carambar justement. Voilà une autre façon de le déguster sans s’empêtrer dans le caramel !

Pour ceux qui veulent se régaler en toute simplicité…

Ingrédients pour 1 tarte

Une pâte brisée

2 bananes

Une noix de beurre

12 Carambars

1 cuil. à soupe de lait

100g de chocolat à pâtisser

3 oeufs

40g de sucre en poudre

Sucre en grains pour la décoration de la tarte

Réalisation

Préchauffez votre four TH 6 (180°C).

Mettez la pâte brisée dans un moule à tarte, garnissez-la de légumes secs par exemple et faites-la cuire 20 mn.

Pendant ce temps, faites fondre le carambar au bain-marie avec une cuil. à soupe de lait. Remuez bien. Lorsque le carambar est fondu, ajoutez le chocolat. Mélangez pour obtenir une pâte bien homogène.

Battez les oeufs et hors du feu, ajoutez-les à la crème chocolat-carambar.

Coupez les bananes en tranches.

Dans une poêle, faites fondre le beurre (attention à ne pas le faire brûler). Faites dorer les tranches de bananes.

Disposez ces tranches sur la pâte à tarte. Remplissez avec la crème carambar-chocolat. Garnissez de petites perles de sucre.

Enfournez une bonne vingtaine de minutes.

Bon appétit !

Tarte chocolat griotte & noix de coco

Vendredi, juin 24th, 2011

Une gourmandise bien agréable à la texture et au goût à découvrir.

Pour les plus courageux, la saison des griottes se rapproche, ils pourront confectionner une confiture très peu sucrée pour cette tarte. Sinon, le délice de fruits à la griotte de Vitabio fera merveille… A déguster en tartine. Dans la recette qui suit, il se marie très bien au goût du chocolat à pâtisser.

Ingrédients

Une pâte feuilletée toute prête

200g de chocolat Nestlé dessert corsé

15cl de crème fraîche épaisse

3 oeufs

60g de sucre en poudre

40g de noix de coco râpée

4 cuil à soupe de délice de fruits à la griotte

Réalisation

Préchauffez votre four TH 6 (180°C).

Faites fondre le chocolat au bain-marie.

Dans un bol, battez les oeufs avec le sucre et la noix de coco. Ajoutez ce mélange au chocolat fondu, mélangez bien.

Ajoutez la crème fraîche et remuez bien ce mélange.

Déroulez la pâte à tarte dans un moule, répartissez la confiture de griotte.

Versez le mélange chocolat-noix de coco dessus.

Enfournez 45mn.

Régalez-vous….

Petits marbrés cerise

Mardi, juin 14th, 2011

C’est la pleine saison des cerises, alors voilà de quoi nous donner des idées

Cette recette est réalisée avec du jus de cerises. De cette façon on a le goût, la couleur… mais pas de cerises.

Ingrédients pour 6 gâteaux individuels

2 oeufs

80 g de sucre en poudre

10 cl de crème fraîche épaisse

80 g + 25g de farine Francine avec poudre levante intégrée

150 ml de jus de cerise

Si vous voulez booster l’arôme de cerise, ajoutez une cuil à soupe de sirop de cerise.

Réalisation

Faites préchauffer votre four TH 6 / 180°C.

Dans un saladier, battez les oeufs, le sucre, la farine jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Intégrez la crème fraîche.

Mettez la moitié de la pâte dans un autre saladier, ajoutez le jus de cerise et les 25g de farine à l’une des deux pâtes. Remuez bien.

Dans des petits moules à gâteaux, versez de la pâte à la cerise puis de la pâte nature. Alternez les deux pâtes.

Enfournez 14 mn.

Bon appétit !


Les confitures de Marie… jusqu’en Australie

Dimanche, juin 12th, 2011

Voilà les dernières nouvelles de ces fabuleuses confitures dont je vous parlais déjà dans deux articles précédents.

Des gelées de framboise au champagne, Désir d’Estelle champagne aux biscuits roses de Reims mais aussi des gelées de mûre au champagne et gelées de fraise au champagne sont prêtes à partir en Australie.

Elles vont rejoindre les rayons des épiceries fines d’un importateur de foie gras. De quoi ravir les papilles des gourmands australiens.

D’ailleurs en parlant des confitures Les Jardins de Marie, nous allons très bientôt étendre notre gamme et vous proposer de nouveaux parfums tous plus délicats les uns que les autres parmi lesquels des confits de champagne, confits de Sauternes ou encore confits de Gewurztraminer.

De bonnes promenades gourmandes en perspective…

L’authentique crêpe dentelle Gavottes

Mercredi, juin 1st, 2011

Nouvelle venue dans la gamme des gourmandises de Mondizen : la crêpe dentelle Gavottes.

Dernière destination des Gavottes-Mondizen : l’Australie il y a deux jours.

Beau succès pour cette grande dame de la gastronomie bretonne. Les crêpes dentelle Gavottes voyagent aux quatre coins du monde grâce à vous !

L’histoire de la crêpe dentelle…

… Ou comment faire d’une petite bêtise un grand succès !

Mais d’où nous vient cette délicieuse et fine crêpe dentelle qui vous fait tant envie ?

Comme pas mal de succès culinaires, tout a commencé… par une petite bêtise !

En 1893, Marie Catherine Cornic oublie sa crêpe sur le feu. Elle a alors l’idée de l’enrouler délicatement. Contre toute attente, la crêpe est croustillante mais pas cassante et s’enroule sur elle-même très facilement. Un bon goût, une crêpe légère et croustillante d’une finesse incroyable : la future et très célèbre crêpe dentelle venait de naître !

En 1920 est créée à Quimper la pâtisserie Les Gavottes dans le quartier de Locmaria. Les crêpes sont réalisées à la main avec une cadence de 100 crêpes par heure et par pâtissière…

Aujourd’hui la production est industrialisée mais la recette toujours gardée secrète. La biscuiterie déménagera bientôt dans des locaux plus grands pour augmenter sa production et pouvoir satisfaire toujours plus de gourmands.

La gamme Gavottes ne cesse de s’étendre avec des nouveautés toujours plus gourmandes et raffinées : crêpes dentelle au chocolat, crêpes caramel au beurre salé, coeur de praliné, assortiment dessert…

Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à nous en faire part, nous envisageons d’étendre la gamme des produits de ce producteur.

Feuilletés légers Messine thon champignons

Jeudi, mai 19th, 2011

Messine… Ca vous dit quelque chose ? Fabriquée par Voyage en Saveurs, cette crème à tartiner olive noire-tomate séchée ne laissera pas vos papilles indifférentes. Sur des toasts à l’apéritif, c’est un vrai petit bonheur.

A force de la déguster à l’apéritif, on a cherché comment l’utiliser autrement et voilà le résultat (qui était très très très bon) :

Ingrédients

4 feuilles de pâte filo

2 cuil à soupe de crème à tartiner Messine olive noire-tomate séchée

1 boîte de thon au naturel

100 g de champignons de Paris

Réalisation

Dépliez les feuilles de filo, mettez la crème Messine au centre. Egouttez le thon, émiettez-le au centre de chaque feuille.

Lavez les champignons, séchez-les et coupez-les en lamelles. Ajoutez-les sur le thon.

Pliez les feuilles, déposez-les sur du papier de cuisson.

Faites cuire au four 10 mn Th 6 (surveillez la cuisson, la pâte est si fine que quand elle commence à dorer… elle brunit très très vite).

Dégustez vos chaussons-messine avec une salade verte, c’est parfait pour les beaux jours !

Madeleines à la confiture de lait au chocolat

Dimanche, mai 1st, 2011

Un essai gourmand de plus dans les produits de Mondizen en ce 1er mai, jour de défilés… ou d’essais culinaires.

Cette fois c’est au tour de la confiture de lait Savoie de nous ravir les papilles :

Ingrédients

2 oeufs

100 g de farine

200 g de confiture au lait au chocolat

Quelques grains de sucre perle

1/3 de sachet de levure Alsa

Réalisation

Préchauffez le four Th 6 (180°C).

Battez les oeufs, incorporez la farine et la confiture de lait. Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène.

Ajoutes la levure, remuez.

Versez la pâte dans des moules à madeleines, parsemez de perles de sucre.

Faites cuire environ 12 minutes.

Bon appétit ! Ces madeleines sont aussi jolies dessus que dessous… moelleuses, tendres, savoureuses et délicieuses.

Ca y est ?? Vous êtes convaincus ??!!

Yaourts à la crème de marrons… variante

Vendredi, avril 29th, 2011

Alors pour cette variante du yaourt à la crème de marrons, au lieu de déposer la crème au fond des pots, je l’ai fouettée avec le lait. Du coup, la séparation avec / sans crème est moins nette et les goûts sont aussi plus harmonieux. Mais comme vous pouvez le voir sur la photo, le fond du yaourt est tout de même plus « intensément marrons ».

On a préféré cette variante à la première version. Essayez et dites-nous ce que vous en pensez !

Ingrédients

1 litre de lait entier

1 sachet de Mon yaourt maison Alsa

1 cuil à soupe rase de sucre

2 cuil à soupe de crème de marrons (celles-là étaient loin d’être rases, à vous de voir en fonction de votre amour passionné ou modéré pour la crème de marrons)

Réalisation

Dans un saladier, mélangez le lait, les ferments, la crème de marron et le sucre. Battez énergiquement au fouet afin de bien dissoudre la crème de marrons.

Versez la préparation dans votre yaourtière.

Patientez… longues 8 et interminables heures… (que c’est dur)

Patientez encore au moins 1 heure le temps que vos yaourts refroidissent au frigo (là c’est vraiment cruel…).

Et enfin !! Vous pouvez goûter ces petites merveilles qui sont entre le yaourt et un bon dessert.

A refaire sans hésiter !

Un peu d’histoire

Et juste pour la petite histoire, savez-vous que la fabrique de marrons glacés a été créée en 1882 à Privas dans l’Ardèche par … Clément Faugier. Il aura fallu attendre 1885 (pff !! Ca a été long !) pour que la délicieuse crème de marrons de l’Ardèche naisse. Et tout ça grâce à quoi ? Grâce aux marrons glacés cassés au cours de leur confection et invendables en l’état.

Quel beau malheur pour tous les gourmands…

La crème de marrons que vous dégustez aujourd’hui suit toujours la même recette. Belle longévité.

1938 : naissance de « Marono »

Qui est Marono ? Le petit personnage constitué de bogues et de feuilles de châtaignes que vous verrez sur la photo du dos de la boîte de crème de marrons.

Aujourd’hui encore les fameux marrons glacés et la crème de marrons sont fabriqués dans l’usine Clément Faugier qui a déménagé du centre ville où elle était un peu à l’étroit vers un espace plus grand, mais toujours sur Privas.

Et savez-vous que depuis 2003 il existe une glace à la crème de marrons de l’Ardèche ? Rien que le nom donne envie, par contre pour vous l’envoyer ça va être un petit peu plus compliqué…

Yaourts à la crème de marrons

Mercredi, avril 27th, 2011

miam miam

Tout est dit ! Miam miam !!!

Pour changer un peu des yaourts nature et pour arrêter de vider le stock de crème de marrons de Mondizen sur de délicieuses tartines, j’ai décidé d’essayer les yaourts à la crème de marrons.

Franchement, ça se laisse bien manger cette petite gourmandise…

Ingrédients pour 6 yaourts

1 litre de lait entier

1 sachet de Mon yaourt maison Alsa

1 cuil à soupe rase de sucre

6 grosses cuil à café de crème de marrons

Réalisation

Dans un saladier, battez le lait, les ferments et le sucre.

Répartissez une cuil à café de crème de marrons au fond de chaque pot de yaourt. Versez tout doucement mélange lait-sucre-ferments dans les pots pour qu’il évite de se mélanger à la crème de marrons.

Mettez dans votre yaourtière (8 heures pour la Mondizen-yaourtière)

Placez vos pots de yaourt au frigo pour pouvoir les déguster bien frais.

Et succombez au doux mariage du yaourt et de  la crème de marrons…

La couve de Pâques

Lundi, avril 25th, 2011

Quelques mots pour vous souhaiter de passer de bonnes fêtes de Pâques, en famille ou entre amis.

Et pour Pâques on fait quoi à part chercher des chocolats ?

Une recette de circonstance…

J’ai déniché dans les recettes de « l’almanach du vieux dauphinois » la recette de la couve (gâteau pascal).

Voilà qui me paraît bien adapté à notre thématique. Allez c’est parti.

Ingrédients et réalisation

Dans une terrine, mettez 500 g de farine tamisée et 200 g de sucre en poudre.

Mélangez.

Ajoutez 125 g de beurre à peine fondu.

Cassez 3 oeufs entiers. Râpez le zeste d’un citron non traité.

Travaillez très peu la pâte à la spatule. Contentez-vous de bien mélanger le tout (vous avez remarqué qu’il n’y a pas de levure, le peu de « remuage » doit être pour éviter la formation de bulles d’air).

La pâte est très compacte (ça doit nourrir son homme ce truc-là…).

Mettez dans un moule à tarte préalablement beurré. Réservez un peu de pâte (vous allez bientôt comprendre pourquoi !!).

Tassez avec la main.

Sur le dessus, façonnez une poule et des oeufs avec le restant de pâte. Dorez avec un jaune d’oeuf.

… Nous y voilà… Ca doit être le moment où j’ai décidé que finalement un bon gros gâteau au chocolat pour Pâques, ce serait tout aussi bon. Etant donné mes talents de sculpteur, mieux vaut s’abstenir.

Mais bon, voilà une recette facile avec des ingrédients très simples qui devrait ravir votre petite famille surtout à l’heure des téléphones avec appareil photo intégré et connexion internet… de quoi retrouver votre oeuvre d’art sculpturo-culinaire sur la toile en moins de 2.

Bon, je passe mon tour, mais bonnes fêtes de Pâques à vous tous.

La Mondizen Team va plutôt se lancer dans la chasse aux chocolats « déjà sculptés »…

Les confitures de Marie, la suite

Dimanche, avril 24th, 2011

Chose promise chose due…

Hier, nous avons passé en revue les 4 premiers parfums des confitures de Marie qui arrivent chez Mondizen. Il en reste encore 3 et pas des moindres.

Retour au pays de la gourmandise…

Confiture de poire au chocolat, rien que le nom… Une bonne crêpe, de la confiture poire chocolat. A moins qu’on en dépose une (très grosse ???) cuillère sur une boule de glace à la vanille. Bon, les deux seront à tester.

Les gelées…

Non seulement les gelées de Marie sont délicieuses mais elles font également des cadeaux distingués, raffinés et originaux…

J’invite à la table Mondizen la gelée de framboise au champagne. Une gelée légère, un goût léger mais des arômes bien présents (encore un tour de magie de Marie, il n’y a pas à dire, cette femme est une magicienne de la confiture), un régal tout simple et en même temps tellement distingué. Comment dire… je crois que le mieux c’est de vous conseiller de la goûter au lieu d’essayer de faire de la poésie lyrique à partir de confitures !

Je vous donne le dernier parfum parce que là aussi, ça vaut le détour gustatif : « Désir d’Estelle champagne, biscuits roses de Reims« . Vous lisez ce nom et vous rêvez déjà…

Les gelées et confits de Marie au champagne sont de vraies petites merveilles, c’est tout ce que je peux vous dire (ok, j’ai dit « merveille », « merveilleux », « à tomber » au moins 10 fois en 2 articles, mais c’est tellement vrai).

Je n’ai plus qu’un mot : bonne dégustation à tous !

Et juste pour le plaisir des yeux, je vous offre un gros plan du lilas derrière les pots de confiture de l’article précédent :

Les confitures de Marie sont arrivées !

Samedi, avril 23rd, 2011

Grande nouvelle !

Les délicieuses confitures de Marie Maryns dont je vous parlais sont enfin arrivées chez Mondizen.

Encore un peu de patience, on se dépêche de les mettre en ligne.

En attendant, voici un petit avant-goût de ce que vous trouverez très bientôt :

Alors, quels parfums pourrez-vous retrouver ?

Tout d’abord la « confiture de ma grand-mère« , une pure merveille de rhubarbe légèrement parfumée au rhum… Avouez que ça fait envie !

Il y a aussi de la confiture de fraise à la violette. Une alliance raffinée, de jolis (et bons !) morceaux de fraise avec une touche originale de violette…

La confiture d’abricot au speculoos. Alors celle-ci… un parfum, un goût… Préparez-vous à tomber amoureux ! Curieusement, pas trace de ces délicieux biscuits que sont les speculoos. Non, pas une miette. Juste leur parfum qui se marie tellement bien avec la douceur de l’abricot. Impossible de résister.

Ah ! Une autre ! La confiture de framboise façon crumble. Comme sa copine abricot-speculoos, vous aurez le parfum d’un bon crumble, ce goût tellement présent. Mais magiquement, pas la moindre trace de crumble ! Un tour de force fantastiquement bien réussi et un mariage de goûts absolument incroyable.

Léchez-vous les babines, je vous donne la suite dans quelques heures car ce n’est pas fini !

La Mère Poulard

Mercredi, avril 20th, 2011

Voilà un nom tellement évocateur… la Mère Poulard, ses biscuits, sa célèbre omelette, le Mont St Michel.

Mondizen ne pouvait pas vous priver de ces fameux biscuits (bon, pour l’omelette, il faudra attendre un peu, c’est un exercice de style que de vous la faire parvenir à l’autre bout du monde baveuse, bien chaude et fumante, savoureuse à point). Régalez-vous et faites découvrir des petites gourmandises qui valent vraiment le détour avec leur inimitable parfum de beurre… du vrai beurre !

Mais qui se cache derrière ce fameux nom de la Mère Poulard ?

Et bien se cache une femme avec un sacré caractère qui pourrait donner du fil à retordre aux féministes de nos générations actuelles…

Née en 1851 à Nevers, Anne Boutiaut arrivera au Mont St Michel en 1872 en suivant son maître. En effet, Anne est la femme de chambre d’Edouard Corroyer, architecte en chef des monuments historiques qui s’est vu confier la restauration de l’abbaye de Mont St Michel.

Et bien sûr, arriva ce qui devait arriver… Anne rencontra Victor Poulard, le fils du boulanger du Mont St Michel. Ils se marièrent en 1873 et décidèrent de prendre en gérance un petit établissement du Mont « l’hostellerie de la Tête d’Or ».

L’histoire était lancée et le destin de la célèbre Mère Poulard avec.

L’un des inconvénients du Mont St Michel à cette époque, c’est que pour s’y rendre, il fallait respecter la marée. A cause de cela, les clients arrivaient à n’importe quelle sur le Mont et à la petite hostellerie de la Tête d’Or.

Facilité d’organisation en perspective : notre future célèbre mère Poulard se retrouvait avec des voyageurs qui arrivaient à n’importe quelle heure et qu’il fallait servir au plus vite.

Et c’est là qu’elle eut l’idée de leur servir une omelette cuite au feu de bois pour les faire patienter en attendant qu’elle ait préparé le plat principal.

Bientôt, la réputation de son omelette, de sa cuisine en général et de son hospitalité dépassèrent largement le Mont St Michel. Elle accueillit des princes, des rois, des hommes illustres comme des anonymes. Tous voulaient venir déguster la cuisine et bénéficier de l’hospitalité de la Mère Poulard.

Jusqu’aux environs de 1920, la Mère Poulard servit et reçut elle-même ses hotes, confectionnant sa célèbre omelette qui avait fait sa renommée.

Et aujourd’hui, vous pouvez déguster ces petites gourmandises quel que soit votre lieu d’expatriation !

Source Wikipédia.

Pain perdu gourmand

Dimanche, avril 17th, 2011

Tout a commencé un dimanche matin tranquille. Les commandes de la veille ont bien été expédiées, les photos des nouveautés du catalogue sont en cours de traitement, les fiches produit sont déjà rédigées. Au final, c’est assez calme du côté de Mondizen en ce beau dimanche printanier.

Alors pourquoi ne pas prendre le temps de déguster une bonne assiette de pain perdu en profitant du beau temps ?

Ingrédients

Une bonne dizaine de tranches de pain sec

2 gros oeufs

1/2 litre de lait

3 cuil à soupe de sucre

1 cuil à café d’extrait de vanille

1 cuil à café de cannelle (j’ai dû en mettre au moins 2 !)

Encore au moins 1 cuil à soupe de sucre pour saupoudrer le pain

1 cuil à soupe de pralin

Réalisation

J’ai utilisé un plat à gratin mais un plat à tarte fonctionnerait aussi. L’important c’est que les tranches puissent toutes tremper correctement et après des années d’acharnement, j’en suis arrivée à la conclusion que le saladier ce n’était pas top.

Dans ce plat, battez les oeufs, le lait, les 3 cuil à soupe de sucre, la cannelle et la vanille.

Mettez les tranches à tremper au moins 20 minutes en les retournant (ou en les arrosant) de temps en temps pour qu’elles soient bien souples.

Faites chauffer une grande poêle bien huilée. Quand la poêle est chaude, mettez les tranches de pain et versez le reste de la préparation lait-oeuf-sucre. Laissez cuire 3 minutes à feu assez vif puis ramenez à feu doux. Laisser cuire environ 8 minutes.

Saupoudrez les tranches de pain de sucre et retournez-les. Cela permettra à votre pain perdu d’être joliment caramélisé.

Laissez cuire encore 5 à 7 minutes, saupoudrez les tranches de pralin.

Servez, dégustez, régalez-vous. Entre le caramel du fond et le pralin au-dessus, la vanille et la cannelle au milieu…. On aurait pu en manger le double !!

Les jardins de Marie

Mardi, avril 12th, 2011

Une autre idée de la gourmandise…

Il y a quelques temps de cela, je vous parlais sur Facebook des confitures de Marie.

En fait, je vous montrais plutôt les tartines que la Mondizen Team avait eu à coeur de déguster pour tester ces confitures…. ô vie cruelle !! :

Laissez-moi vous présenter cette jeune femme étonnante, son entreprise pleine de vie et son exquise production que vous pourrez très bientôt retrouver sur Mondizen.

Pour Marie Maryns, l’aventure a commencé en avril 2003 lorsque cette jeune femme, assistante de direction dans une grande enseigne de prêt-à-porter a décidé de se consacrer à sa passion : la confection de confitures et de confits.

Des confitures, il y en a déjà sur Mondizen me direz-vous, oui, mais pas des comme celles-ci.

Les confitures des Jardins de Marie, c’est 180 confitures et confits différents, des mélanges subtils, inventifs, audacieux mais toujours à tomber.

Marie a commencé en vendant sa production sur les marchés de son village de Crouy et dans sa région, l’Aisne. Toujours inventive, à la recherche de nouveaux goûts, de nouvelles alliances, elle a su conquérir une clientèle de plus en plus large.

Aujoud’hui, les confitures des Jardins de Marie sont présentes à l’Elysée et au Sénat, dans des grands hôtels et restaurants étoilés… et sur Mondizen !

Bon, OK, chez Mondizen on attend nos étoiles, mais c’est pour bientôt !

En attendant, vous pourrez bientôt vous procurer sa merveilleuse confiture de framboise façon crumble, abricot au spéculoos.

Et que dire des confits de champagne ou encore la gelée de framboise au champagne.

Pour une première sélection, nous vous proposerons entre autres du confit de champagne aux biscuits roses de Reims. Une pure petite merveille.

Marie développe également une gamme de confits de vins pour accompagner les fromages… à venir sur Mondizen.

Bref, vous avez probablement l’eau à la bouche et je vous comprends bien. Encore quelques jours de patience et les confitures de Marie pourront vous combler de partout sur terre !

Petits gâteaux chocolat blanc & noix de coco

Samedi, avril 9th, 2011

Mondizen oblige, j’avais du chocolat blanc sous la main.

Est-ce que vous avez remarqué que Nestlé Dessert développe sa gamme et décline ses chocolats à pâtisser en plusieurs parfums qui font tous très très envie : corsé, chocolat au lait, caramel, blanc !

Alors après les avoir : achetés, pris en photo, détaillés, chanté leurs louanges pour rédiger les fiches produit, vous comprendrez que j’ai eu envie de les goûter (un tout petit peu).

Le choix a encore été difficile mais j’ai opté pour le chocolat blanc (pour commencer) :

Bon, alors pour une recette avec du chocolat blanc, ce n’est pas dans mon bon vieux bouquin de recettes que j’ai trouvé (quoi que… je pouvais toujours substituer du chocolat noir au blanc).

Au final, j’ai trouvé (je ne sais plus où), une recette de petits gâteaux au chocolat blanc et à la noix de coco.

Ingrédients

2 oeufs,

140 g de farine

10 cl de crème fraîche liquide

140 g de sucre en poudre

50g de chocolat blanc coupé en petits morceaux

50 g de noix de coco

½ paquet de levure chimique

Réalisation

Battez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la crème fraîche liquide puis la farine, la noix de coco et les morceaux de chocolat blanc. Ajoutez la levure.

Si la pâte est trop épaisse, ajoutez un peu de crème ou une goutte de lait.

Verser la pâte dans des moules à muffin (je n’en ai pas encore, j’ai fait avec mes moules à cannelés). Enfourner dans le four préchauffé à 180°C pendant 20 mn.

Encore un petit régal !

Yaourts café-pralin

Samedi, avril 2nd, 2011

Il y a quelques temps de cela, j’ai récupéré la yaourtière de ma grand-mère. Celle avec laquelle elle faisait les yaourts que je mangeais quand j’allais en vacances chez eux… souvenirs, souvenirs, c’était il y a plus de vingt ans…

Et puis, c’est au détour d’une commande qui a fait partir aux Etats-Unis des petits paquets de « Mon yaourt maison » Alsa que l’idée m’est venue de me remettre aux yaourts.

Oui, mais pour une fois, pas des yaourts natures, des yaourts gourmands venus tout droit de mon envie du moment.

Ingrédients

1 litre de lait entier

1 sachet de « mon yaourt maison » Alsa

1 cuil. à café d’extrait de café Vahiné

30g de sucre

30g de pralin Vahiné

Réalisation

Dans un saladier, versez le lait, ajoutez le sucre et l’extrait de café (l’arôme était assez léger, si vous voulez un goût plus prononcé vous pouvez en ajouter ½ cuil. de plus).

Ajoutez le sachet Mon yaourt maison. Mélangez bien.

Versez la préparation dans vos pots. Attendez 8 heures que votre yaourtière ait fini le travail !

Mettez les yaourts au frigo quelques heures.

Au moment de servir, parsemez chaque yaourt d’une bonne cuil. de pralin.

Bon appétit !

Le petit goût caramélisé du pralin et son croquant se marient à merveille avec l’arôme du café. C’est un vrai petit dessert.