Posts Tagged ‘Tour du monde’

Récit de voyage par Marie et Aziz

Mardi, janvier 11th, 2011

Je vous présente aujourd’hui le blog de Marie et Aziz, deux amoureux de la vie. C’est à cette adresse : http://ainsivalavida.uniterre.com

Certains rêvent toute leur vie d’ailleurs, eux ont décidés de vivre leur rêve …  celui d’un tour du monde, à deux. J’ai voulu en savoir plus sur eux et ils ont gentiment accepté de répondre à mes questions. Je leur laisse la parole et les remercie d’avoir bien voulu nous faire partager cette très belle tranche de vie.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Marie, 29 ans, professeur des écoles, Aziz, 31 ans, postier. Nous sommes originaires du gard et vivons sur Grenoble depuis 10 ans. Nous nous sommes rencontrés au lycée. Nous sommes deux bons vivants, aimant partager nos joies avec nos amis et notre famille. Sportifs et fétards (ça ne fait pas toujours bon ménage…) nous aimons découvrir de nouveaux paysages et faire des rencontres.

Comment l’idée vous ait-elle venue de réaliser ce « tour du monde » ?

Nous adorons les voyages et partons dés que nous le pouvons. Nous avons fait de beaux voyages en Grèce, au Maroc, en Suède, en République Dominicaine…etc. Mais chaque fois l’envie de repartir était très forte. Nous pensions à un grand voyage mélant tourisme et bénévolat mais ce que les associations nous proposaient ne nous satisfaisait pas. Nous avons choisi d’aider financièrement deux associations mais avons recentré notre projet de voyage sur le tourisme. Il y a 6 ans des amis à nous ont réalisé leur rêve en voyageant un an autour du monde. Ils nous ont montré, à une époque où les « tourdumondistes » étaient peu nombreux que ce rêve était réalisable. Nous avons gardé cette idée en tête et avons attendu le meilleur moment (professionnellement et financièrement parlant) pour nous mettre en route dans cette aventure.

Comment avez-vous choisi les destinations ?

Quand Aziz a eu l’accord de son entreprise pour partir un an, nous sommes allés chez un libraire et avons acheté une carte du monde et un livre de photos sur 250 pays. Nous avons affiché la carte sur un mur de notre chambre et nous avons préparé des petites boules de pâtes à fixe. Là, comme deux enfants, nous avons placé les boules sur les pays qui nous faisaient rêver. La plupart du temps, nous ne connaissions rien sur ces pays. Un nom qui fait rêver, une situation géographique attrayante, des cartes postales qu’Aziz avaient eu entre les mains lorsqu’il était facteur et qui nous avaient donné envie de découvrir le lieu, des peuples qui nous fascinent, des reportages vus tard le soir, la langue espagnole que nous adorons tous les deux (d’où la forte attirance pour l’Amérique latine)… De vraies envies mais aussi des rêves d’enfants (comme Ushuaïa) et des coups de têtes. Evidemment, il y avait beaucoup trop de petit point de pate à fixe sur la carte et nous avons du faire des choix.

Quel est votre meilleur souvenir et le pire ?

Il y en a des dizaines mais lançons nous: après 3 jours de randonnées autour des volcans de Java nous avons atteint le sommet du Semeru, volcan actif du nord est de l’île. Il est environ 5 heures et demi du matin. Nous marchons tous les deux depuis 1 heure du matin. Nous sommes fatigués et de mauvaise humeur car le chemin (qui n’en n’est pas un) est difficile et le brouillard s’est levé. Nous ne sommes pas rassurés. Quand nous arrivons au sommet nous sommes seuls, le brouillard a disparu et le soleil fait son apparition. Le volcan gronde, c’est fascinant. Face à nous se dressent les volcans de l’île, le Bromo fume et au loin nous apercevons Bali et ses volcans, notre prochaine destination. Nous sommes abasourdis, les deux pieds sur le sommet du volcan qui gronde et fume mais la tête dans les nuages. Un doux rêve. Aziz rompt le silence: »je crois que c’est un des plus beaux jours de ma vie ».

Chaque galère s’est terminée en fou rire autour d’un verre, nous n’avons aucun mauvais souvenir. Seuls les 500 euros perdus bêtement pour un avion raté (alors que nous étions dans la file d’attente) nous sont restés un peu en travers de la gorge.

Des anecdotes sympas à raconter ?

Il est 23 heures. Sur l’île de Pâques. Nous faisons du camping sauvage dans un coin de l’île. Avec notre frontale nous allons voir la mer et les moaïs qui lui font face. Des chevaux sauvages galopent vers nous dans un bruit fracassant. Je ne suis pas rassurée. Nous retournons vers la tente. Un homme vient vers nous, un énorme couteau à la main. Nous reculons de trois pas chaque fois qu’il en fait un. Aziz m’avouera plus tard qu’il avait réussi à ouvrir son couteau suisse dans sa poche (L’homme aurait peut être pu s’en servir pour aiguiser sa lame mais pas plus…). Il nous parle en espagnol et nous demande ce que nous faisons sur ses terres. Nous aimerions partir en courant mais à quoi bon? L’homme est sur son domaine, il connaît l’île comme sa poche et est taillé comme un vrai guerrier (sans oublier son énorme couteau). La suite de l’histoire se passe chez lui, autour d’un thé et d’une bouteille de pisco (alcool assez fort quand tu le bois pur). Il nous invite à planter notre tente dans son jardin. Kihi est un rapa nui qui vit isolé dans sa maison de tôle et son jardin qui donne sur la mer. Dans la nuit nous partons pêcher avec son neveu Téma. La suite se résume en quelques incroyables journées passées avec Kihi et sa famille qui nous ont accepté malgré de réelles différences de culture. Nous passerons même Noël avec eux, tout simplement inoubliable.

Si vous aviez du poser vos valises dans un pays, lequel auriez-vous choisi et pourquoi ?

Aucun, nous aimons trop notre vie en France. (même si l’Amérique latine aurait pu avoir raison de nous). Ce voyage nous a permis de réaliser à quel point nous avions de la chance d’être nés en France.

Est-ce que ce voyage vous a donné envie de vous expatrier quelques années à l’étranger ?

Non mais nous rêvons déjà d’une prochaine aventure. Découvrir l’Afrique pendant quelques mois est notre nouveau rêve.

Des conseils à donner à des gens qui aimeraient vivre une aventure comme la votre ?

Foncez, peu de rêves sont réalisables, ce n’est pas une question de chance mais d’envie! Allez voir notre blog si ça vous tente: http://ainsivalavida.uniterre.com

Et le retour à la vie en France, c’est comment ?

Comme on l’imaginait, la routine revient à grande vitesse mais c’est une routine qui nous plaît! Nous avons des images et des souvenirs plein la tête et les coups de blues durent moins longtemps dès que l’on repense à ce voyage…

On vous souhaite une belle continuation, beaucoup d’autres rencontres merveilleuses à travers de nombreux voyages.

Cécile.