Acculturation

En cherchant quelques livres liés à l’expatriation, j’ai trouvé sur le site d’une compagnie d’assurance* cette petite phrase qui en dit long :

« La majeure partie des échecs voire « faillites » de l’expatriation est liée à la difficulté de s’adapter à un environnement différent, à une sous-évaluation des difficultés liées au changement d’environnement psychosocial, …. »

Rendez-vous compte, j’ai déniché ça sur le site d’un assureur ! Ca coûte aussi cher que ça en anti-dépresseurs l’expatriation ???…

Mais quel rapport avec ce charmant titre « acculturation » ???

Et bien tout simplement parce que s’adapter à sa culture d’accueil ou la détester, cela fait partie de l’acculturation. Et par définition, un expatrié est confronté à ce phénomène, qu’il le veuille ou non.

Alors après avoir vu que les assureurs et les psychologues commençaient à s’intéresser à l’expatriation et à ses déboires, je me suis dit qu’il serait très intéressant de s’arrêter sur le concept d’acculturation.

Alors, l’acculturation c’est quoi ?

Parmi les différentes définitions existantes, celle qui a retenu mon attention par sa clarté, est celle de l’encyclopédie Universalis. Assez complète pour bien comprendre, mais pas trop pour éviter de nous assommer…

Vous la trouverez ici :

http://www.universalis.fr/encyclopedie/acculturation/

Et comme je suis sympa, je vous la résume…

Selon cet article, le concept d’acculturation a vu le jour dès 1880 auprès d’anthropologues nord-américains. L’acculturation désigne les phénomènes de contacts et d’interpénétration entre civilisations différentes.

Bien sûr, on pourrait également s’étendre sur la différence culture / civilisation… mais pas aujourd’hui ! J’ai dit que je ne voulais pas vous assommer…

En clair, pour qu’il y ait acculturation, il faut qu’il y ait contact direct et régulier entre des individus de cultures différentes et que ces contacts entraînent des changements dans les modèles culturaux initiaux.**

Autrement dit, l’acculturation entraîne des changements dans les façons de faire, d’être qu’on avait avant de « rencontrer l’autre »…

On ne voit plus les choses du même oeil, tout simplement.

L’acculturation peut se manifester de différentes façons : conflits, d’ajustement, syncrétisation (???), assimilation ou contre-acculturation.

Et en quoi est-ce que ça nous concerne ?

Je vous le dirai la prochaine fois bien sûr !

****

*(http://www.aprilmobilite.com/assurance/site/fr/lang/fr/psychologie-expatriation)

**(Denys cuche, La notion de culture dans les sciences sociales, 1996)

Tags: , , ,

Comments are closed.