Acculturation 2

C’est vrai ça ! Et en quoi est-ce que ça nous concerne ce concept d’acculturation ?

Tout simplement parce que l’expatriation implique de fait une acculturation.

L’acculturation là où on ne l’attend pas.

Et oui, l’acculturation se cache de partout, dans tout le quotidien de l’expatrié.

Prenez le simple cas des courses. Vous avez construit en France, une « liste d’habitudes culinaires »… sans vous en apercevoir. Vous utilisez tel produit plutôt que tel autre, vous savez que vous aimez celui-ci et pas celui-là.

Et puis, expatriation oblige, vous voilà un peu perdu(e) dans un magasin différent de ce que vous avez l’habitude de voir, avec des produits différents, des noms différents, des marques différentes.

Bref, grand chambardement à l’horizon.

Mais voilà, même en expatriation il faut manger…

Vous vous hasardez à prendre quelques boîtes, un paquet de sauce qui ressemble peut-être à une sauce que vous preniez d’habitude en France, du sucre pas tout à fait pareil et ainsi de suite. Jusqu’à avoir un panier ou un chariot plein de différences… jusqu’aux plus basiques des ingrédients que vous n’arrivez pas à trouver. Et d’autres avec lesquels il va falloir apprendre à cohabiter…

Et vous allez cuisiner avec ces nouveaux produits, et c’est là que l’acculturation revient au galop !

- Vous allez découvrir des goûts nouveaux qui vous surprendront et que vous apprendrez à apprécier avec le temps.

- Mais peut-être que vous allez découvrir des goûts que vous n’aimerez pas du tout et un paquet finira à la poubelle.

- Vous pourrez aussi découvrir des goûts nouveaux surprenants mais très bons et qui après un temps d’adaptation feront partie de votre façon de manger aux côtés de votre cuisine « d’origine », le tout orchestré en un savant mélange de votre composition.

- Ou alors, vous serez tellement émerveillé par vos découvertes culinaires que vous ne voudrez plus manger que ça.

- Enfin, dans le pire des cas, vous ne trouverez rien qui vous convient et ne vivrez que grâce au pont aérien qui vous ravitaille régulièrement…

Et bien chacune de ces réactions répond à une forme ou à une autre d’acculturation…

Et l’acculturation est loin de s’arrêter à la nourriture, elle se niche de partout, dans les façons d’être, de faire, l’organisation d’une société, ses codes…

Vous n’y échapperez pas !

Tags: , , ,

Comments are closed.