J’aime la galette…

Les Fêtes sont passées… enfin presque, car il nous reste le mois de janvier pour digérer les chocolats de Noël et nous régaler avec une bonne galette des rois.

La galette des rois et sa couronne

Galette des rois ?

Quels rois ?

Allez zou ! Petit cours de culture française pour comprendre le pourquoi du comment de nos très célèbre galette des rois.

Dans la tradition chrétienne, la galette des rois fait référence aux trois rois mages qui, guidés par une étoile, se sont rendus auprès de l’enfant Jésus à Bethléem.

Dans le calendrier chrétien, la date de l’Epiphanie est fixée au 6 janvier, soit 12 jours après Noël. Sauf que… pour faire coller tradition et consommation, il a fallu faire coïncider cette date avec un dimanche, quand les gens ne sont pas au boulot. Du coup, la galette se fête le premier dimanche de janvier.

Voilà pour la « version courte » de l’Epiphanie (ou disons la version gourmande avec la galette des rois). Mais si on creuse un petit peu l’histoire de cette tradition, on s’aperçoit que l’Epiphanie existait bien avant la naissance de Jésus et de la chrétienté. On pourrait penser par exemple que l’ancêtre de notre Epiphanie se trouve dans les fêtes de Dionysos dans l’Antiquité. D’autre sources évoquent également les fêtes païennes des Saturnales.

Comme souvent, on comprend bien encore une fois que cette tradition n’est pas apparue du jour au lendemain à partir de rien, mais résulte plutôt d’une longue évolution des croyances et des rites.

En tout cas, pour notre plus grand bonheur, car en ce mois de janvier, nous allons nous régaler avec de délicieuses galettes des rois dorées à point et garnies de délicieuse frangipane, cette divine crème au beurre et à la poudre d’amande.

Régalez-vous bien et bonne année à tous.

 

Tags: , , ,

Comments are closed.