Mondizen c’est qui ?

  • Sandrine

J’ai passé 18 mois au Japon. Le déclic « Mondizen » est arrivé à force de faire 3 fois le tour de Tokyo pour chercher « le » produit dont j’avais besoin et au final me tromper complètement… Peut-être que l’idée Mondizen est venue quand j’en ai eu assez de laver mon linge avec de l’assouplissant sans pouvoir trouver de lessive… Ou alors lorsque j’ai vraiment rêvé d’une bonne mousse au chocolat…

  • Cécile

J’ai vécu 3 ans aux Etats-Unis, en Californie et cette expérience a été simplement fabuleuse … sauf peut-être pour ma belle-mère qui elle, a passé 3 années au bureau de poste à m’envoyer des colis remplis de ces petits plaisirs français qui, sans être essentiels, vous rendent la vie plus belle. Alors quand Sandrine m’a parlé de Mondizen, j’ai tout simplement trouvé l’idée géniale !

  • Mark

Alors je ne publierai pas (enfin ce n’est pas prévu pour le moment), mais j’ai planché sur le design du site et sa technique. J’ai aussi fait un demi tour du monde. Originaire de Nouvelle-Zélande, je suis arrivé en France il y a plus de 10 ans et entre-temps j’ai vécu au Japon et en Irlande.

2 réponses to “Mondizen c’est qui ?”

  1. Mes chers voisins du nord, votre site est super!
    Mes remarques (de la plus haute importance):
    Il ne manque que le nouveau sud Soudan (qui vient de voter à 98,3% son indépendance) dans votre liste de pays…
    Produits français de France??? Je désirais commander un produit français de Mauritanie…

  2. sandrine dit :

    Et bien cher voisin du sud, nos remerciements les plus sincères pour le compliment !
    Pour ce qui est des « produits français de France », on pourrait effectivement pencher pour « produits français authentiques ». Le but étant de préciser que nos produits viennent de France et non d’un peu partout comme on en trouve sur d’autres sites qui vendent des produits français. Je fais référence en particulier aux sites qui vendent des rillettes et des confits dont les canard, oies et autres « invités » n’ont jamais résidé en France une seule seconde, et que dire du cuisinier qui les a fait passer à la casserole…
    Mais oui, on pourrait revoir notre formulation et communiquer un peu mieux sur ce point.